L'histoire du Cours du Hameau

Nouveau venu dans le paysage de l’enseignement privé francilien, le Cours du Hameau vient de fêter ses dix ans en cette fin d’année scolaire 2019. Une décennie qui lui a permis de grandir et de devenir un établissement d’enseignement secondaire désormais reconnu et promis à un bel avenir. En tous les cas, souhaitons-lui car son utilité pour les élèves, qu’ils soient internes ou externes, ne se dément pas chaque année.

 

Dix ans, cela peut paraître jeune pour un établissement scolaire mais ne vous y trompez pas. Ses fondateurs et ses dirigeants ont débuté dans l’enseignement privé au siècle dernier ! Dans les années 1990 pour être plus précis. Ils ont donc accumulé une longue expérience dans l’encadrement scolaire des adolescents et eu tout le temps nécessaire pour éprouver le bien-fondé de leur approche pédagogique.

 

Concernant les bâtiments, le vécu est encore plus ancien puisqu’ils hébergent un internat scolaire depuis plus de soixante ans. Situé sur la commune de Thiais, aux limites d’Orly et de Choisy-le-Roi, le lieu offre aux élèves un environnement étonnement champêtre, étant donné la proximité de Paris, d’un aéroport international (Orly) et de grands axes de communication régionaux et nationaux (A86, A6, A10). Il a évidemment fait l’objet de nombreux aménagements durant cette période mais il a toujours su inspirer à ses occupants successifs suffisamment de considération pour que ceux-ci prennent soin de ne jamais le dénaturer et en préservent l’authenticité.

 

C’est donc cette histoire scolaire des lieux et de ses principaux acteurs que nous souhaitons vous faire partager.

Depuis 1947

Un internat scolaire depuis 1947

Le site héberge un internat scolaire depuis 1947 mais peu d’informations fiables sont malheureusement disponibles sur cette époque. Nous n’en connaissons donc ni le nom ni le projet pédagogique. Seules quelques photos publiées sur le site Les copains d’avant de l’Institution du Hameau de Grignon témoignent de l’existence d’une école élémentaire, ce que confirme les souvenirs d’anciens élèves. C’est pourquoi nous invitons tous ceux qui détiendraient des informations sur cette période à nous contacter pour nous permettre de compléter cette partie manquante de l’histoire. Pour l’heure, nous nous contenterons donc de remonter aux années 1970, période pour laquelle les informations se font plus précises et qui coïncide avec la naissance du collège unique tel que nous le connaissons aujourd’hui.

1973-2000

L’Institution du Hameau de Grignon

En 1973, l’école devint la propriété des époux RIFFLY qui la rebaptisèrent Institution du Hameau de Grignon. Comme en témoigne le maire adjoint de l’époque Robert LAPORTE, le couple souhaitait prioritairement « mettre en valeur ces pierres anciennes et leur cadre » et préserver l’exceptionnalité du site à un moment où la pression démographique et immobilière était (déjà) très forte en banlieue parisienne. Dans un premier temps, ils obtinrent de la Municipalité que le parc, d’une superficie de plus de trois hectares et bénéficiant d’une source naturelle qui alimente plusieurs bassins circulaires, soit classé parmi les « espaces boisés protégés » dans le plan d’occupation des sols de 1976. Puis, en 1993, c’est la demeure, composée des deux bâtiments principaux et de la cour d’honneur, qui fut inscrite au Patrimoine de France au titre de Demeure de notable, en raison de son architecture et de sa configuration intérieure des locaux, si emblématiques du XVII ème siècle. Sur le plan pédagogique, l’établissement demeura un collège hors-contrat, les époux RIFFLY souhaitant conserver une certaine liberté d’enseignement. Accueillant alors une cinquantaine d’internes, les chambres se situaient aux deuxième et troisième étages puisque les salles de cours occupaient tout le premier étage. Des traces de tampon à craie sur le crépi rose, près du rebord d’une fenêtre, en témoignent encore.

2001-2009

l’Institut Français de Grignon

Désireux de passer la main après plus d’un quart de siècle d’une direction saluée par les anciens élèves pour sa qualité, les époux RIFFLY vendirent l’établissement à Mme BAUMANN, directrice de l’EFJA (Ecole Française de la Jeunesse et des Arts), implantée au Pré-Saint-Gervais. Le 1 er septembre 2001, l’Institut Français de Grignon ouvrait ainsi ses portes et, très vite, un nouveau projet voyait le jour. Désormais sous contrat d’association avec l’Etat, l’Institut s’agrandit pour ouvrir un lycée. Dans le même temps, l’établissement fut regroupé avec deux autres structures, situées à Clamart et Sartrouville, dans un holding dont l’ambition était de répondre aux besoins croissants d’hébergement de l’Aide Sociale à l’Enfance. En concertation avec la Municipalité, de nouvelles salles de classe (en préfabriqués pour respecter l’inconstructibilité de la zone) furent ainsi installées sur le parc afin d’augmenter la capacité d’accueil de l’internat. Malheureusement, si le projet pédagogique se voulait ambitieux dans sa conception, il se révéla catastrophique dans sa mise en œuvre et ne finit par susciter que de la désapprobation parmi les parents et les professeurs. En tout état de cause, huit années de mauvaise gestion du holding eurent finalement raison des trois établissements qui furent mis en liquidation judiciaire le 21 juillet 2009. Pour la première fois depuis plus de soixante ans, aucune rentrée scolaire n’était donc en préparation à Grignon en ce triste début d’été.

Depuis 2009

Le Cours du Hameau

Aussi, à l’initiative de Laurent PAQUEREAU, fondateur de l’établissement de Sartrouville, et de Victor RAKKA, fondateur de la société Intégrale, spécialisée dans la préparation aux grandes écoles, un projet de reprise des trois structures fut alors constitué. Il sera finalement validé par le liquidateur judiciaire deux semaines plus tard, chaque structure retrouvant à cette occasion son indépendance. Le Cours du Hameau naît donc officiellement le 6 août 2009. Il sera autorisé à ouvrir dès la rentrée de septembre grâce à Mme DHETZ, alors chef de la DEEP (Division des Etablissements de l’Enseignement Privé) à l’Académie de Créteil et aujourd’hui à la retraite, à qui nous tenons à rendre hommage pour avoir aidé à l’obtention des autorisations nécessaires à l’ouverture d’un nouvel établissement et au renouvellement du contrat d’association avec l’Etat. Sans la confiance qu’elle nous a accordée cet été-là, l’établissement n’aurait pu ouvrir dès la rentrée suivante et il n’existerait peut- être pas aujourd’hui. Bien lui en a pris puisqu’à l’occasion de cette fin d’année scolaire 2019, le Cours du Hameau fête donc ses dix ans d’existence. C’est désormais un établissement d’enseignement secondaire entièrement sous-contrat, de la sixième à la terminale, mixte et résolument laïc.